Retour

Comment appliquer le feedback en entreprise ?

Scroll pour découvrir

Le feedback est-il si nécessaire à la performance ?  Comment établir un feedback efficace ? Réponses avec Sylvie Gilbert, directeur de mission et coach du cabinet de conseil We’ll.

Le feedback, levier de performance

Clé de voûte du management agile, donner et recevoir du feedback permet de se corriger, de définir ses objectifs et d’ajuster ses performances. En effet, selon une enquête publiée par le cabinet MoreHuman Partners, 81% des sondés aimeraient recevoir davantage de feedback dans le contexte professionnel « Aujourd’hui nous sommes de plus en plus amenés à travailler avec différents managers sur plusieurs projets. En plus d’être peu fréquents, les entretiens annuels ne suffisent plus à être représentatifs du travail d’un employé donc lui laissent peu matière à s’améliorer.

3 types de feedback, 3 enjeux

Il existe trois différents types de feedback et ces derniers ont trois enjeux bien distincts :

  • Le feedback de recadrage : est nécessaire dans le cas d’écarts de conduite ou encore de mauvais résultats.
  • Le feedback de développement : qui a vocation à féliciter mais dans le but d’encourager à aller encore plus loin dans l’initiative.
  • le feedback de reconnaissance : qui consiste à féliciter afin de mettre en avant une performance

Quelques techniques pour un feedback efficace 

« En management, nous parlons d’entreprise ou d’organisation apprenante mais aussi de feedback apprenant. Pour que ce dernier porte ses fruits et donne au collaborateur l’envie de faire mieux, il faut s’y préparer. La formulation par exemple compte pour beaucoup. Personne ne sera heurté par un message difficile à partir du moment que l’on y met les formes, du respect et de la bienveillance. C’est pour cela qu’il est important de réfléchir au préalable à ce qu’on va dire » affirme Sylvie Gilbert, directeur de mission et coach du cabinet de conseil We’ll*. Pour la coach, il s’agit surtout d’être le plus factuel possible « Il vaut mieux éviter le jugement de valeur. Une opinion est toujours sujette à discussion ».

Il en va de même pour le feedback positif « si je n’exprime pas précisément en quoi l’initiative de mon collaborateur ou employé a eu impact positif pour l’entreprise, mon observation sera moins efficace » précise Sylvie Gilbert.

 Quand est ce que le feedback est opportun ?

A chaque feedback, son moment :

 Le feedback de développement : il est conseillé d’observer la personne à deux, trois occasions, laisser le temps à ses observations de décanter afin d’être davantage objectif. Il n’est pas question de réagir à chaque observation.

Le feedback de recadrage :  même s’il nécessite un minimum de préparation, il est recommandé de l’exprimer tout de suite et surtout pas en public

Mais il s’agit là surtout de créer une routine de feedback, à travers des rendez-vous réguliers.